Partage d’expérience: le rêve de Thynna NGANGURA

Thynna traveling
Aujourd’hui, nous accueillons sur le blog une jeune dame dont l’Afrique peut être fière : Thynna NGANGURA. Elle est écrivaine, originaire de la République Démocratique du Congo, auteure de « L’île des Oubliées », publié en 2013. Elle a accepté de partager avec nous le rêve qu’elle a fait un jour et de montrer qu’il est possible de réaliser les rêves auxquels on croit si intensément.


 

BONJOUR THYNNA, POUVEZ-VOUS EN QUELQUES MOTS VOUS DECRIRE ?

Bonjour, je m’appelle Thynna Kabika NGANGURA, j’ai grandi au Congo-Kinshasa et fait mes études en Belgique. Je vis depuis une quinzaine d’années aux Etats-Unis où je travaille comme chimiste analytique dans une société de biotechnologie. A mes heures perdues, ou devrais-je dire à mes heures trouvées, j’écris de la fiction.

AVEZ-VOUS FAIT UN REVE ? ET LEQUEL ?

J’étais enfant et je me voyais déjà écrire une bande dessinée. J’avais le texte mais pas les images, le dessin n’était pas mon fort. C’était vraiment sérieux pour moi, mais j’étais gênée d’en parler, je savais qu’on ne me prendrait pas au sérieux à ce moment là.

A QUEL AGE, AVEZ-VOUS FAIT CE REVE ?

Je devais avoir 8 ans.

COMMENT POUVEZ-VOUS QUALIFIER CE REVE ?

C’était presque comme si je rêvais les yeux ouverts. Maintenant, quand on est enfant, on vit tellement dans l’imaginaire innocent, qu’être endormie  ou éveillée, parfois revient au même .

 L’AVEZ-VOUS REALISE CE REVE ? SI OUI, COMMENT AVEZ-VOUS FAIT ?

Il a fallu à peu près 30 ans pour enfin dépoussiérer ce vieux diamant de rêve et le matérialiser. Un petit pas à la fois et j’ai enfin publié mon premier roman, il y a deux ans. Mais des manuscrits non publiés habitent encore la mémoire de mon ordinateur (rires).

POUR TERMINER QUEL CONSEIL, POUVEZ-VOUS DONNER AUX AUTRES FEMMES CONCERNANT LEUR REVE ?

Les rêves peuvent être très flous, déconcertants et peuvent arriver comme une avalanche de scénarii de film insolites dans nos têtes. Comme tout le monde, j’essaie bien souvent d’interpréter mes rêves et d’en trouver le sens pratique dans ma vie. Parfois, j’y arrive et parfois pas. Nous avons un travail de « dépoussiérage » à faire pour y voir clair. Une fois le rêve clarifié, je pense que ce sera un des meilleurs indices de notre mémoire retrouvée, mémoire contenant toute notre histoire avec toutes nos potentialités cachées ! Faites de beaux rêves.

Propos recueillis par Aziza MOUPONDO


 

Nous remercions Thynna d’avoir partagé son expérience avec nous et d’avoir montré qu’il faut oser y croire, car il est possible de matérialiser son rêve.

Mille salutations à vous, mes très chères et n’oubliez pas un rêve peut devenir réalité.

Aziza


 

IMG_2594 In a distant past, young women were cast away by their families when they became pregnant before marriage. They were brutally thrown on this island in the middle of Lake Kivu. Idjwi island welcomed them. Some survived, some didn’t. How did this all start? Does exile really make one disappear or does it make one’s true self appear? This novel is pure fiction crafted from stories heard and read here and there.

2 réflexions au sujet de « Partage d’expérience: le rêve de Thynna NGANGURA »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s